Stefaan Marysse
Analysis and Policy Brief 41

Suite à la protestation mondiale contre la mort deG.Floyd et la discrimination permanente des Afroaméricainsaux Etats-Unis, l’indignation sur le rôle dela Belgique dans l’histoire de ses anciennes colonies,a également refait surface. Il serait en effet bonque la Belgique se remette de son passé colonial etfasse face à ses propres points faibles en matière dediscrimination. D’où le point d’interrogation dans laréférence à notre hymne national dans le titre... Dans leprolongement de l’indignation mondiale, la diasporaafricaine dénonce également la discrimination quiexiste dans notre société aujourd’hui. Afin de comblerle fossé entre les paroles et les actes, suite aux regretsexprimés par le Roi Philippe, le Parlement belge aégalement pris l’initiative de créer une commissionsur le Congo afin d’étudier la manière dont cela peutêtre fait. Les regrets du gouvernement belge ou duroi quant au rôle de son ancêtre sont-ils suffisants ?À qui s’adresser ? Aux autorités du Congo actuel quine travaillent pas de manière convaincante sur leprésent ? Pour la population ? Mais là encore, c’est sivague et si peu engageant ? Comment cela peut-il êtrefait, comment réparer l’injustice ? Des réparationssont-elles nécessaires ? N’y a-t-il que des dommagescausés et comment traduire les effets de violence endédommagements ? Si oui, comment et qui devraitêtre indemnisé?