wp-201612

Echec de la transformation du CNDD-FDD du mouvement rebelle en parti politique au Burundi: une question d'équilibre entre le changement et la continuité

Gervais Rufyikiri 
IOB working paper 2016.12

Depuis son accession au pouvoir après les élections de 2005, le CNDD-FDD a été constamment critiqué pour la mauvaise gouvernance du Burundi tandis que le comportement de ses dirigeants faisait penser à une continuité des pratiques du maquis. Cette étude contribue à comprendre le lien entre l’incapacité de ce parti converti d’un mouvement rebelle à réussir le processus de transition démocratique et certains éléments clés de son histoire qui ont joué contre une véritable transformation de mouvement rebelle en parti politique. Des rivalités avec des formations politiques préexistantes, la discontinuité du leadership à la tête du mouvement, le repli identitaire et l’exclusion fondée sur l’origine politique des membres, la marginalisation des intellectuels et le conditionnement des combattants à commettre des actes de cruauté ont été les principaux facteurs historiques qui ont marqué l’évolution du mouvement CNDD-FDD et façonné ainsi sa nature actuelle. Il existe plusieurs preuves qui montrent que les dirigeants du CNDD-FDD ont conservé leurs pratiques du maquis et qui permettent de conclure que la transformation du CNDD-FDD de mouvement rebelle en parti politique a complètement échoué.

Download this paper