Paix

Après de longues années de guerre civile, le Burundi est aujourd’hui en paix (ici définie de manière restrictive comme l’absence de guerre ou de conflit armé interne). Sa transition du conflit armé à la paix a été longue, complexe et parfois très chaotique. Elle s’est réalisée pas à pas durant plus d’une décennie.

Un premier chapitre présente les textes des trois accords de paix principaux, qui sont à leur tour composés de plusieurs protocoles d’accord. Il s’agit de l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi signé en août 2000, l’Accord global de Cessez-le-feu entre le Gouvernement de Transition et le CNDD-FDD signé en novembre 2003 et l’Accord Global de Cessez-le-feu entre le Gouvernement et le Palipehutu-FNL signé en septembre 2006.

Dans un deuxième chapitre, vous trouvez des documents concernant l'implication des Nations Unies dans la médiation, la résolution du conflit et la consolidation de la paix au Burundi. Il s'agit notamment des résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU (à commencer par la première résolution concernant la situation au Burundi adoptée en août 1995) et des rapports du Secrétaire général concernant les différentes opérations de maintien et de consolidation de la paix au Burundi (ONUB, transformé en BINUB puis en BNUB). Le mandat du BNUB a pris fin le 31 décembre 2014. Le 13 février 2014, une Mission d'observation électorale des Nations Unies au Burundi (MENUB) a été établie par Résolution 2137 (2014) du Conseil de Sécurité. Le 1er janvier 2015, la MENUB a officiellement lancé ses activités. Les rapports publiés par la MENUB sont classés dans la section Elections, chapitre Elections 2015.